Longue marche III

Publié le par Bocquet Valéry

Le dernier volet de la trilogie: le vent des steppes. Bernard poursuit son périple à la découverte de cultures différentes, ouzbeks et chinoises en l'occurence entre Samarcande et Xi'an. La Chine est si vaste que réduire ce pays à une seule ethnie serait une hérésie. Les Hans sont différents des Ouïgours, des Tibétains ou autres Lisus, ce qui fait le charme actuel de la Chine et qu'il faut préserver. Politiciens chinois, la diversité est une richesse.
Après avoir lu ces trois livres, mon envie de parcourir le monde s'est encore amplifiée. Ces ouvrages donnent à réfléchir, dans notre monde uniforme où rien ne doit dépasser, où la bureaucratie empêche toute réflexion, toute innovation. Ce livre est une belle leçon d'humanité.

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je suis ravie que cette trilogie t'ait plu autant qu'à nous !
Répondre